Projet de priorisation des analyses d'eau de surface

Projet de priorisation des analyses d'eau de surface / Acquisition de connaissances sur la qualité de l'eau

Le Plan directeur de l’eau indique un manque majeur de connaissance sur la qualité de l’eau de surface pour plusieurs secteurs du bassin versant. L’acquisition de connaissances pose un défi, puisque le bassin versant occupe une superficie 35 000 km² et renferme des dizaines de milliers de lacs et de cours d’eau. De plus, diverses activités humaines du territoire sont susceptibles d’affecter la qualité de l’eau. Ainsi, L’OBVT a planifié un projet pour analyser les données disponibles et les activités afin de déterminer les secteurs prioritaires où une acquisition de données est nécessaire. Ces informations permettront de mettre en oeuvre la gestion intégrée de l'eau sur l’ensemble du territoire.

Voici quelques questions simples, que tout le monde se pose, et qui trouveront une réponse grâce à ce projet :

Est-ce qu’il y a des pesticides dans l’eau du Témiscamingue ?

Le Témiscamingue comporte de grandes superficies de terres cultivées. La rivière à la Loutre pourrait être le cours d’eau le plus affecté par les pesticides étant donné la taille du sous bassin versant et les nombreux champs à proximité. L’OBVT a sélectionné ce cours d'eau et il échantillonnera de juin à juillet 2015 pour connaître la présence et le type de pesticides. Plus de 85 pesticides courants seront analysés en laboratoire.

Est-ce que les activités humaines en amont de la rivière Barrière affectent sa qualité ?

L’outil de priorisation démontre que ce territoire subit beaucoup de pressions liées aux activités présentes et passées. L’OBVT ira échantillonner au pont de la rivière Barrière à Rémigny. En plus de mesurer divers paramètres pour évaluer la qualité de l’eau, les métaux lourds seront analysés.

Quelle est la qualité de l’eau du Témiscamingue dans les milieux peu perturbés par des pressions humaines ?

L’OBVT analysera plusieurs milieux peu affectés par les activités humaines. Entre autre, l’échantillonnage visera deux cours d’eau qui se jettent dans la petite rivière Blanche et la rivière à la Loutre. Ces données serviront à analyser la qualité de l’eau avant les activités humaines.

Est-ce que le projet de maternité porcine affectera la qualité de l’eau ?

L’OBVT échantillonnera les principaux cours d’eau à proximité de ce projet dès 2015 et durant six années consécutives. La qualité de l’eau sera mesurée en amont des infrastructures et en aval de ce projet. Ainsi, l’OBVT pourra savoir si ce projet cause des problèmes pour la qualité de l’eau.

Est-ce que des petits ruisseaux sont affectés par les pressions humaines ?

Le territoire de l’OBVT comprend plus de 31 000 km de cours d’eau. Certains d’entre eux sont de petits ruisseaux avec une faible superficie de sous bassin. La qualité de l’eau n’a pas été documentée même s’il y a des perturbations humaines. L’OBVT analysera l’un de ces petits sous bassins versants situés dans Ville-Marie afin d’évaluer si les pressions humaines affectent la qualité de l’eau.

Quelle est la qualité de l’eau des plans d’eau après le rejet des eaux usées municipales non traitées ?

L’OBVT a ciblé tous les plans d’eau recevant les rejets des eaux usées municipales sans traitement. Tous ces cours d’eau et lacs seront échantillonnés pour évaluer la gravité des problèmes et rechercher des solutions.

Quelle est la qualité de l’eau en amont des prises d’eau potable des municipalités en eau de surface?

La plupart des municipalités prélèvent leur eau à partir d’une source souterraine. Toutefois, quelques municipalités s’approvisionnent en eau potable à partir d’un lac ou d’une rivière. L’eau potable traitée et distribuée à la population fait l’objet d’un suivi. Ce n’est pas toujours le cas pour l’eau brute. L’OBVT souhaite analyser la qualité de l’eau avant traitement afin d’analyser la qualité du milieu. Cet échantillonnage préventif mesura s’il y a des problèmes pouvant affecter le traitement de l’eau à moyen terme.

L'affiche présentant le projet est disponible ici.

Le résumé du projet est disponible à ce lien.

Le rapport final de la phase I du projet de priorisation des analyses d'eau de surface peut également être consulté ici.

Bonne nouvelle ! le projet pourra se poursuivre avec une phase II, puisque l'OBVT a reçu un financement du pacte rural de la MRCT ! La connaissance des usages de l'eau, l'échantillonnage et la mise en commun de données sur la qualité de l'eau avec nos partenaires seront au programme. Consultez le plan d'échantillonnage au lien suivant.

Échantillonage d'eau sur le terrain

Juillet 2016 : Voici les résultats des échantillonnages de 2015 !